Rudolf Balogh


Rudolf Balogh est né le 1er septembre 1879 à Budapest. C’est un photojournaliste et photographe artistique hongrois, connu pour ses clichés donnant une image romantique des paysages et de la vie paysanne de la Hongrie des années 1920-1930. Il étudie les bases de la photographie à Győr avec un professeur de dessin et accessoirement photographe amateur. Puis il suit une formation professionnelle au Lehr- und Versuchsanstalt à Vienne. Dès 1903, il pratique la photographie dans un institut d'art photographique situé au 12, rue Váci et parait régulièrement dans l'hebdomadaire Vasárnapi Újság. Puis le journal Sunday Sunday commence à publier ses images en 1904. Au début de sa carrière, il va également produire de puissantes images pour son magazine, des photographies sociales fortes et expressives. Il va marquer très tôt la photographie hongroise par son style particulier accès sur les moments du quotidien, les paysages ruraux... Son art photographique contribua à écrire les bases d'une « école hongroise de la photographie ». Dans son sillon on verra fleurir bien d'autres artistes comme, László Moholy-Nagy, Ernö Vadas, Robert Capa, Cornell Capa, André Kertesz ou Brassaï...


En 1914, il devient l'éditeur du magazine « Photographic Art », mais cela sera de courte durée en raison du déclenchement de la guerre. De 1914 à 1917, il va réaliser des centaines d’images à caractère militaire qui vont paraître dans le journal Sunday Newspaper. Ainsi pendant la Première Guerre mondiale il va produire des clichés sur le thème de la guerre, dont certains ont une valeur historique.


Début 1920, il rejoint la maison d'édition Est Est, en tant que photojournaliste. Il  contribue au développement professionnel de Munkon Munkácsi, qui travaille au magazine d'images, et a été encouragé par Károly Escher. Il joue un grand rôle en tant que photo-reporter dans les débuts en 1925 du supplément illustré du quotidien Pesti Napló.


Il est le principal représentant de l'entre-deux-guerres du style photographique dit « à la hongroise » (magyaros), qui est une pratique photographique esthétisante caractérisée notamment par l'attirance pour la lumière forte et le contre-jour, l'usage d'objectif ou de convertisseur adoucissant le tracé, la recherche de compositions difficiles, les scènes de genre folklorisantes et l'éloge de la grande plaine hongroise. Il a alors pour thème principal le monde rural, avec ses villages et la mise en avant d’une vie populaire joyeuse. C’est l’époque du bonheur romantique campagnard qui joue un rôle essentiel dans la représentation de la Hongrie. L'image du pays qu'il crée correspond tout à fait au titre « La Hongrie pittoresque » d'un ouvrage dont la plupart des photographies sont les siennes (Elemér Miklós, Das malerische Ungarn, Budapest, Cserépfalvi, 1934). Même dans ce genre particulier, il est principalement reconnu pour sa grande connaissance technique et son sens de la composition et de l'équilibre.


Dans les années 1930, il devient directeur du laboratoire du Bureau du film hongrois (Magyar Film Iroda) où il travaillera jusqu'à la fin de ses jours en 1944 à Budapest.

Vous pouvez voir quelques images de Rudolf Balogh ici : https://www.gettyimages.fr/photos/rudolf-balogh


Quelques unes de ses photographies sont dans le portfolio :