Gregory Colbert


Le metteur en scène et photographe canadien Gregory Colbert est né à Toronto en 1960. Il commence sa carrière à Paris en 1983 où il tourne des documentaires sur des questions sociales. Son premier gros succès est le documentaire « On the Brink-An AIDS chronicle », filmé dans 9 pays, qui a été nommé pour le prix ACE en 1985 dans la catégorie du meilleur documentaire. Puis peu à peu de la réalisation de films, il est passé à la photographie artistique.


10 ans de voyages :

La première exposition de Gregory Colbert intitulée « Time waves » a lieu en 1992 au Musée de l’Élysée en Suisse. Il s’agissait d’une série d’estampes et de sérigraphies présentées sur papier. Cette œuvre fut saluée par la critique. Pendant les dix années suivantes, Gregory Colbert n’a pas montré de film, ni exposé la moindre photo car il s’est consacré entièrement à voyager pour filmer et photographier d'extraordinaires interactions entre les hommes et les animaux. Il est important de préciser que les images qu’il enregistre retranscrivent ce qu'il a vu à travers l'objectif de son appareil photo, sans utiliser de collage numérique.

Ainsi il va découvrir l’Antarctique, l’Inde, la Birmanie, le Sri Lanka, les îles Tonga, la Namibie, l’Égypte, la République dominicaine, l’Éthiopie ou le Kenya. En tout il a mis sur pied plus de 60 expéditions et a mis au point sur plus de 130 espèces : Eléphants, cachalots, lamantins, ibis sacrés, grues Antigone, aigles royaux, rhinocéros, léopards, orangs outans ou crocodiles...

Comme je le disais, dans ses images il met en relation l’animal et l’homme, et parmi les sujets humains figurent des moines birmans, des danseurs, des Bushmen de San, des Tsaatan, des Lisu, des Massai, des Chong, des Kazakh et de nombreuses autres tribus indigènes vivant partout dans le monde.


Ashes and snow :

C’est en 2002, à Venise en Italie, que Colbert présente « Ashes and snow », le résultat de ces longues années de travail photographique. C’est une expérience immersive de la nature qui associe des œuvres photographiques, des films et des paysages sonores. C’est une exposition qui voyage autour du monde dans une structure itinérante construite à cet effet appelée le musée nomade (Nomadic Museum).

Il s’agit là d’une exposition d’images et de photographies sans précédent dans son échelle et sa portée puisqu’elle occupait près de 12 600 mètres carrés, c’était la plus grande exposition solo de l’histoire de l’art en Europe. De plus sur le contenu, et encore aujourd’hui, cela reste une claque gigantesque donnée à ceux qui ont eu la chance de découvrir cette exposition. Il s’agit d’un voyage qui oscille entre rêve, art, poésie, message d’amour et sensibilisation sur les espèces vivant sur terre.

Au printemps 2005, l’exposition ouvre à New York dans le cadre spectaculaire du Nomadic Museum, une structure temporaire construite pour abriter l’accrochage des œuvres. Le Nomadic Museum a ensuite voyagé à Santa Monica en 2006, à Tokyo en 2007 et à Mexico en 2008. À ce jour, Ashes and Snow a été vue par plus de 10 millions de personnes, devenant ainsi l'exposition d'un artiste vivant la plus visitée au monde !


Une visite du magnifique site de Gregory Colbert vous donnera sans aucun doute l’eau à la bouche : https://gregorycolbert.com/


Quelques unes de ses photographies sont dans le portfolio :