Lukas Holas


Le photographe et graphiste de la République tchèque Lukas Holas pratique la photographie depuis le lycée. Décidant rapidement de perfectionner sa technique en vue de devenir photographe professionnel, il conjugue depuis cette activité avec celle de designer graphique. C’est en effet durant son temps libre qu’il peut se consacrer à des projets de photographie artistique plus personnels, projets abordant aussi bien le portrait que la photographie animalière, que la macro ou le paysage. L’intensité des contrastes et la finesse de réalisation de ses photographies témoignent de son expérience exceptionnelle en matière de création numérique. Lukas Holas  a rencontré un grand succès dans la presse, via notamment sa série de portraits d’animaux en noir et blanc présentée dans Paris Match en avril 2014.


Son rêve est de prendre des images d'animaux sauvages et exotiques dans leur environnement naturel. Mais jusqu'à présent, sa charge de travail, un budget familial serré et surtout les responsabilités d’un père actif de trois enfants ne lui permettent pas d’assouvir cette envie. Ne pouvant combiner travail et plaisir comme il le voudrait il agit avec malice. Ainsi souvent les activités familiales du week-end les mènent dans des zoos ou  des parcs animaliers. Au début cela ne semblait pas gagné mais il s’avère que la photographie des animaux des zoos se transformer en un défi tout à fait passionnant. Il faut composer avec un environnement pas du tout esthétique et des lieux rarement conçus pour favoriser la prise de vue. Faire de bonnes images, malgré les vitres en verre sales et les reflets, les barreaux en acier, l'apathie fréquente des animaux ou la foule des visiteurs…


Lukas Holas prend ses photographies d’animaux sur fonds naturellement sombres, mais la puissance finale du contraste et des tons foncés est donnée par des ajustements dans Photoshop. L'expérience et la pratique quotidienne de cet outil pour son travail lui sont très utiles. Ses images ne véhiculent pas de message particulier, cependant il pense qu’elles laissent suffisamment d'espace pour l'imagination personnelle. Lukas pense que le monochrome convient parfaitement à ces images d’animaux captifs et qu’elles les représentent dans un environnement plus digne que si l’on voyait les arrières plans souvent austères des enceintes.


Cela devient une vraie spécialité vers laquelle de plus en plus d’amoureux des animaux se dirigent faute de pouvoir approcher ces spécimens dans leurs environnements naturels. Ainsi on peut citer Wolf Ademeit, Anne Berry, Guillaume Mordacq ou Boza Ivanovic qui ont fait de leur spécialité photographique la prise de vue des animaux en captivité. Lukas coopère depuis plusieurs années avec l'Union des Zoos tchèques et slovaques qui utilise ses photographies pour illustrer ses rapports annuels. Il travaille également dans différents lieux animaliers et jardins spécifiques en République tchèque.


Vous pouvez découvrir l’univers de Lukas Holas sur https://www.behance.net/lukas_holas