Walter Chandoha


Le photographe américain Walter George Chandoha est né le 30 novembre 1920 à Bayonne, dans le New Jersey. Ses parents, Sam et Pauline Chandoha, étaient des immigrants ukrainiens. Enfant, il a commencé à prendre des photos en utilisant une caméra Kodak pliante de sa famille et a ensuite rejoint le Lens Club de photographie de Bayonne où il a appris les techniques de la chambre noire. Après avoir terminé ses études secondaires, il travaille pour 12 dollars la semaine en tant qu’assistant photographe à Manhattan comme assistant de l'illustrateur Leon de Voss, il développe ainsi ses compétences photographiques. Chandoha est ensuite enrôlé dans l'armée pendant la Seconde Guerre mondiale, où il exerce d’abord comme photographe de presse pour l'hebdomadaire de Fort Dix, dans le New Jersey. Puis il devient photographe de guerre et exerce dans le théâtre du Pacifique Sud. En 1949, après sa libération, il est diplômé de la N.Y.U. School of Commerce, Accounts and Finance.


Rencontre avec Loco :

En 1949, il épouse Maria Ratti et emménagent ensemble dans un appartement de trois pièces situé à Astoria, dans le Queens à New York. Son nouveau travail consiste à prendre des photos pour les annuaires universitaires. Mais à côté, avec ses photos de chats il remporte de nombreux concours. Ses premiers succès l'amènent très vite à démissionner pour se consacrer pleinement à la photographie. Un soir d’hiver, en rentrant chez lui après les cours à la NYU, Walter trouve un chaton gris transi de froid dans la neige. Il le recueille et le nomme Loco. Cela va lancer son affinité inconditionnelle pour ce félin, il va lui consacrer une vie de photographies. Les singeries de Loco qui coure dans l’appartement chaque nuit comme possédée, qui joue avec son ombre ou donne la chasse à son double dans le miroir inspirent le photographe et rapidement il vend ses images à des journaux et à des magazines du monde entier. Loco devient l'un de ses modèles favoris et son plaisir à photographier ce chat l'incite à devenir photographe indépendant et finalement à se spécialiser dans la photographie de félins. Walter déménage ensuite avec femme et son chat dans une ferme à Annandale, dans le New Jersey. Il va y construire une famille et aura deux enfants et beaucoup de chats…


Une carrière prolifique :

Photographe prolifique, Walter Chandoha est surtout connu pour ses photographies d'animaux (chiens, chevaux…) et notamment de chats, publiées dans des magazines comme Life ou National Geographic, sur les boîtes de conserve de nombreuses marques de nourriture canine, dans des calendriers et dans des livres. Mais il aimait également prendre des natures mortes de fruits, de légumes et de fleurs … Enfin, quelques unes de ses images présentent des scènes de rue à New York. Au cours de sa longue carrière, ses archives ont atteint plus de 225 000 photographies, dont environ 90 000 photographies de chats, c’est donc cette spécialité qui m’intéresse plus particulièrement sur l’ensemble de son travail. Je précise également qu’il travaillait aussi bien en couleur qu’en noir et blanc, mais je n’ai retenu que ses images monochromes, sachant que de l’avis général, ses plus belles photographies, qui sont aussi les plus connues, sont en noir et blanc. La photographie de Chandoha a joué un rôle déterminant dans la vulgarisation de l’image de chat et a aidé le public à renforcer son amour des félins. La période la plus importante de sa carrière correspond aux années 50-60.

Ses photographies ont été utilisées sur plus de 300 couvertures de magazines et dans des milliers de publicités. Il était l'auteur d'au moins 34 livres, parmi lesquels « Walter Chandoha's Livre de chatons et de chats » paru en 1963 ou « Comment photographier des chats, des chiens et d'autres animaux » publié en 1973… Lui et son travail ont également fait l'objet de nombreux livres et expositions de musées. Il a déclaré : « Le chat est mon sujet photographique préféré en raison de sa variété illimitée d'attitudes, de postures, d'expressions et de couleurs. »


Un photographe dans le contrôle total :

Certains dissent de Walter Chandoha qu’il était le seul photographe de chat capable de tout contrôler, peut-être parce qu’il a grandi avec des chats qui chassaient les souris dans l’épicerie familiale de Bayonne… Mais, les chats étant des animaux avant indépendants tout, ils avaient besoin d’être cajolés pour rester en place assez longtemps pour être capturés. Tantôt assis sur un tas d'oreillers, tantôt à jouer avec une pelote de laine, ou à regarder fixement l'objectif, à feindre le rire ou la colère... C'est à Maria Chandoha qu'incombait de s'occuper des chats lors des séances photos dans leur studio, à Huntington sur Long Island et plus tard à Annandale. Maria les maintenait en position et Walter se tenait prêt derrière l’appareil photo en émettant toutes sortes de sons, en agitant des plumes ou des jouets pour attirer leur attention. La tension musculaire des animaux permettait de savoir s’ils se détendaient et, quand le moment était propice il disait doucement à Maria de lâcher prise.

Après le décès de sa femme en 1992, Walter Chandoha s’intéressait de plus en plus à la photographie en extérieur. Le cœur brisé, il sentait qu'il ne pourrait plus travailler dans son studio sans elle; il a commencé à prendre des photos de son jardin et des chats en plein air sur sa propriété de 18 hectares.

Walter Chandoha meurt à l’âge de 98 ans, le  11 janvier 2019. Toujours amoureux des félins, son dernier chat, Maddie, un chat beige et noir, le suivait partout dans sa ferme d’Annandale.

Il n’y a pas, à ma connaissance, de site de photographies entièrement consacré à la prolifique carrière de l’artiste où l’on pourrait trouver nombre de ses images. Mais j’ai pu trouver trois liens intéressants que je vous communique : https://hunterdonartmuseum.org/portfolio-items/walter-chandoha-a-lifetime-of-photography/, https://www.nytimes.com/2019/01/18/obituaries/walter-chandoha-dead.html et https://www.pusspussmagazine.com/walter-chandoha-the-cat-whisperer/.


Quelques unes de ses photographies sont dans le portfolio :