Josef Hoflehner


Le personnage :

Le photographe Josef Hoflehner est né en 1955 en Autriche pendant l'occupation alliée, aujourd’hui il vit et travaille à Wels, la seconde plus grande ville d’Autriche. Il a grandi dans une famille où l'appareil photo était si rarement utilisé que trois ans de vacances de Noël tenaient sur une unique pellicule ! A l'âge de 20 ans Hoflehner achète son premier appareil photo et commence à voyager. Une première récompense photographique va lui ouvrir les portes du monde professionnel et sa carrière va continuer de se développer avec un succès croissant. C’est aujourd’hui un artiste très actif qui publie en moyenne deux livres par an, et a déjà visité plus d’une trentaine de pays, et ne cesse d’ajouter de nouvelles séries à son portfolio ou à sa page Facebook dont je suis fan comme 75 000 autres personnes du monde entier à l’heure où je rédige cet article ! https://www.facebook.com/pages/Josef-Hoflehner/


Son parcours photographique :

Les clichés de Josef Hoflehner sont exposés dans les plus grandes galeries d'art du monde entier. Ses œuvres sont très prisées du grand public mais aussi des collectionneurs et des entreprises partout dans le monde. Il expose régulièrement à New York, Los Angeles, Berlin ou à Londres. Énormément récompensé tout au long de sa carrière, il gagne le Prix d’Etat d’Autriche en 2004, puis il remporte deux fois consécutivement le prix allemand du livre de photographie en 2004 et en 2005. En 2006, il rafle le Prix International Kodak du Calendrier de Photos. Enfin il se voit décerner le Grand Prix de la photo de nature IPA (International Photography Awards) aux États-Unis en 2007. Son travail se compose essentiellement de photographies en noir et blanc, de paysages pris en vitesse lente et présentés le plus souvent dans un format carré. Les créations de Josef Hoflehner fascinent par la perfection de leur composition, par leur graphisme sidérant et la profondeur du noir & blanc ! Rappelant fortement le travail de Bill Brandt ou de Michael Kenna, Hoflehner fait partie de ces photographes qui transcrivent des ambiances particulières avec des sujets parfaitement mis en scène.


Son style :

Josef est adepte des longues expositions, encore appelées poses longues. Concrètement il s’agit de laisser l’obturateur ouvert plusieurs secondes, minutes (ou heures parfois) afin de capturer tous les mouvements sur la pellicule. Longues expositions et noir et blanc produisent des images à l’atmosphère onirique et vaporeuse. Les prises de vue qui en résultent sont douces et envoûtantes comme chargées de ouate. Grâce à sa grande maîtrise des dégradés, ses clichés restituent des ambiances qui confèrent des impressions de ralenti. La pose longue est une technique qui implique de prendre son temps et donc d’en consacrer beaucoup. Pour maîtriser cet art il faut bien connaître la lumière mais aussi les saisons, juger le sens du vent, anticiper le mouvement des nuages. Cela oblige nécessairement à être en totale communion avec l’environnement et la nature.

Les images de Josef sont étonnement belles, chaque photographie affiche une application incroyable dans la composition. Ces paysages semblent défier la réalité, on a souvent l’impression qu’on ne pourra jamais revoir ce qu’il nous propose une autre fois. Exprimant souvent une solitude suprême et révélant une beauté naturelle inattendue, les clichés d'Hoflehner traitent de sujets terrestres qu’il élève à un niveau presque mythique. Il arrive par sa technique extrêmement bien rodée et maîtrisée, à faire se réconcilier l'homme et la nature dans une osmose poétique où cohabitent lumière et ombre, grands espaces et architectures, nature et technologie. En contemplant ses images, nous sommes positionnés à un niveau d'observation tel que nous avons l’impression d’avoir la chance d’être privilégié et de contempler le meilleur angle qui soit au meilleur moment. C’est presque irréel on se dit que jamais on ne pourra revoir la même scène avec une lumière égale !


A ne pas rater :

Certaines séries de son œuvre sont vraiment exceptionnelles, même s’il est difficile de ressortir une photo plutôt qu’une autre de l’ensemble de son travail. En tout cas pour ma part je ne saurais dire qu’elle est la photo que je préfère, tant sa longue carrière recèle de merveilles ! L’une d’elles est remarquable et remarquée du grand public, il l’exposera même à la Young Gallery de Knokke en Belgique fin 2009. Le décor : une plage blanche, lumineuse, immense et bien sûr la mer limpide des Caraïbes. Dans l'eau, une jeune femme en maillot de bain ou bien des baigneurs sur la plage. Au-dessus de leurs têtes, des Airbus en pleine phase d’atterrissage. Cette collection issue de la partie hollandaise de l'île de Saint Martin que je connais bien, est l’une d’entre elles. Pour cette série nommée, "Jet Airliner", Josef Hoflehner est revenu aux sources en shootant à l’aide de son Hasselblad SWC. Un appareil photo argentique suédois moyen format de grande qualité avec lequel une seule prise est possible. Au final il nous livre des images d'une beauté époustouflante, à la fois graphiques et spectaculaires que le scan n’a même pas altéré.

Un autre de ses sujets de prédilection est la photo d’arbres, à photographier un arbre ou plusieurs, on a vite fait le tour du sujet me direz-vous. Et bien chez Josef chaque arbre exprime quelque chose de différent, solitude, force, domination de la nature sur l’homme, harmonie, unique trace matérielle qui demeure face au temps qui passe … En témoigne cette série tirée de différents pays dont chaque photo évoque un sentiment une impression forte comme si le message était clair et différent à chaque fois malgré un sujet quasi identique !


Au-delà des images :

Au-delà de simples paysages magnifiques, les images de Josef Hoflehner nous invitent surtout à la réflexion. Grâce à la pose longue, il transforme un long moment qu’il réduit à un instant unique. Il lisse le temps et surtout fait disparaître le plus souvent l’humain pour ne garder que la nature et ses constructions. Devant de telles prises de vue on reste silencieux, on scrute chaque parcelle de l’image et on voyage en elle pour en sortir difficilement. Quand Josef Hoflehner photographie la ville, elle est privée de vie, de bruit, d’animation : lumière intense et diffuse, ombres fugitives pour ne garder que le palpable, l’essentiel et l’indispensable.

Hoflehner fait passer des messages d’une grande richesse. Ses plus belles photos méritent d’être regardées plusieurs fois et de s’y attarder car elles nous invitent à revenir sur nos préjugés, nos premières impressions et à nous livrer à d’autres lectures possibles. D’ailleurs, Francis Hodgson, directeur du département Photographie de Sotheby’s et critique Photographie pour le Financial Times disait : « Vous ne serez peut-être pas en mesure d’en conclure dans quel camp politique se situe Hoflehner, mais vous constaterez son engagement envers la nature et sa prise de position contre ce que l’homme lui inflige. Ils sont assez nombreux sur ce créneau-là, direz-vous !! Non, voilà des photos qui invitent le spectateur que vous êtes à réfléchir davantage encore dans sa contemplation avant de s’abandonner à ses seules intuitions. Certes, elles sont dignes d’offrir un vrai plaisir visuel au spectateur. Mais si vous n’avez vu dans cette collection que des tons gris harmonieusement combinés, il vous faudra y revenir à deux fois. Ce n’est pas seulement le travail d’un photographe qui maîtrise toutes les finesses de son métier. C’est de la photographie plus rare encore, celle d’un homme et d’un artiste qui s’adresse à son public pour l’émouvoir et l’amener à réfléchir. Et il approche par là du sublime, au sens propre du terme. »

Depuis la rédaction de cet article Josef Hoflehner s'est lancé dans l'exploration d'autres vastes sujets, comme la photographie de voitures américaines par exemple. Il est donc évident qu'il ne faut pas enfermer cet artiste dans l'unique spécialité de prise de vue de paysages, mais pour le classement de ce site il fallait bien choisir un domaine où le répertorier. J’espère que cet article vous aura donné goût d’en connaître un peu plus sur le travail de cet artiste que j’adore, vous l’aviez deviné.


Voici les liens de son site : http://www.josefhoflehner.com/portfolios.html et de son blog : http://www.josefhoflehner.blogspot.com


Quelques unes de ses photographies sont dans le portfolio :