Guy Cohen


Jeune passionné :
Guy Cohen est un jeune photographe israélien de 25 ans qui vit et étudie la photographie à Jérusalem. Bien que très jeune, Guy Cohen possède déjà un vécu et une expérience solide de neuf années, puisqu’il photographie depuis l’âge de 16 ans, moment où cette passion naitra lors d’un voyage à travers l’Europe. Aujourd’hui, il ne sort jamais sans l’un de ses Nikon (D80 ou D7000) qui l’accompagne partout. Il travaille exclusivement avec 3 objectifs : Le Sigma 10-20 mm f/4.5-5.6, le Nikon 50 mm f/1.8 et le Nikon 70-300 mm f/4.5-5.6. Guy travaille principalement en noir et blanc, mais se laisse aussi parfois aller à prendre des clichés en couleurs. Quelque soit le médium, il nous propose toujours des images tout en contrastes. Guy Cohen fait des photographies très graphiques, il n’en demeure pas moins un humaniste qui prend des instants de la vie au fil de ses sorties et par là même, témoigne à la manière d’un Doisneau sur son époque et les gens qui l’entourent.

Nostalgie et inspiration :
Depuis tout jeune, il a en lui l’amour des choses qui lui rappellent le passé, il avoue être un nostalgique. Prendre des images est pour lui une façon de capturer une partie de sa mémoire. Il y a des scènes qu’il voit ou des situations qu’il vit, qui le ramènent directement dans ses souvenirs. Certains objets lui font penser à certaines personnes qui ont comptées dans sa vie, à des endroits qu’il connait, à des sentiments qu’il a ressenti. La prise de vue en noir et blanc étant la suite logique de cette idée, c’est une forme de matérialisation de la nostalgie qui est en lui. Il opère principalement en Israël, mais parcours également le monde pour capturer d’autres belles prises de vue sur lesquelles il aime jouer avec les différents aspects de la lumière : Les ombres, les silhouettes, les formes et les perspectives. Par ailleurs il a confié lors d’un entretien que son inspiration lui provient souvent de la musique qu’il écoute : « En fait la plupart de mon inspiration vient de la musique. Des groupes comme Coldplay, Zero7, Air et Moby. J'aime les écouter pendant que je suis en dehors à faire des prises de vue, ils me font fait entrer en condition. » Au niveau photographes, deux principaux l’inspirent, il s’agit d’Alex Webb et de Steve McCurry.

Un monde magique :
Ainsi, muni de son boîtier, Guy nous offre la restitution en noir et blanc des différentes nuances de sa terre d'Israël. Il nous fait partager les horizons de la mer de Galilée, située au nord d’Israël et fréquentés par les grues, il nous offre les ombres qui peuplent les grandes places de Tel-Aviv, il fige les rassemblements aux abords de l'Eglise du Saint-Sépulcre de Jérusalem, il capture les paradis de la vallée de Hula… Il travaille principalement sur l’univers des ombres dont les silhouettes sombres dansent en harmonie avec les cycles de la vie. Il prend les rythmes urbains de la ville moderne et les inspirations ancestrales de la vieille ville, ses rites anciens… Les endroits bondés sont pour lui les plus favorables à la pleine expression de son style, car il a de meilleures chances de voir s’afficher plusieurs ombres simultanément dans son cadrage. Ses sujets sont souvent pris à contre jour et à l’heure bleue, quand le soleil est tout près de l’horizon. Ce moment si particulier est très prisé par les photographes, ce n’est plus le jour et ce n’est pas encore la nuit. Pendant quelques minutes le ciel se remplit d’un bleu profond, tour à tour délicat, puis intense ; Il transcende la scène qu’il illumine. De cette façon, le sujet et son ombre apparaissent d’une taille quasi similaire. Vous l’avez compris, Guy adore jouer avec la lumière et les contrastes qu’elle occasionne sur les textures et les formes. Cela est tellement vrai que son travail semble parfois surréaliste, comme issu d’un monde imaginaire. Son obsession en photographie est de montrer un monde magique, de présenter sous un aspect merveilleux des choses simples que l’on croise au quotidien, sans les voir. Il déclare à ce sujet : « Je veux que le spectateur ressente quelque chose de spécial quand il découvre l’une de mes photos. » Il travaille actuellement sur un grand projet impliquant l’Église du Saint-Sépulcre. Il est également l’un des éditeurs de « Composition Magazine, un magazine diffusé exclusivement en ligne.

Découvrez toute son œuvre sur 500px.com : http://500px.com/guy_c_photography ou sur Facebook : https://www.facebook.com/#!/GuyCohenPhotography