Homer Page


Le photographe documentaire américain Homer Page est né à Oakland, en Californie en 1918. Il s’intéresse à la photographie dès l’adolescence et étudie l'art et la psychologie sociale à l'UCLA, puis à l'Université Berkeley de Californie et obtient son diplôme en 1940. Un an plus tôt il avait rencontré Christina Gardner qu’il épousera à la fin de ses études. Elle aussi passionnée de photographie, il fait la connaissance de Dorothea Lange, une amie de la famille de son épouse. Le couple et leur petite fille vont vivre un certain temps dans la maison de jardin de Dorothea et de son mari, Paul Schuster Taylor. Christina travaille comme assistante de Lange pendant un certain nombre d’années.


La bourse Guggenheim en 1949 :

En 1944, Page travaillait à plein temps en tant que photographe professionnel. En 1947, il enseignait la photographie à ce qui allait devenir le San Francisco Art Institute, où Ansel Adams était directeur du département de photographie avec son assistant Minor White. Grâce à Lange, il fait la connaissance d’Edward Steichen, qui avait repris le département de photographie du Museum of Modern Art, et qui va l’inclure dans diverses expositions montées au musée. En 1947, il est présenté dans une grande exposition au Museum of Modern Art de New York. Homer Page a utilisé une bourse de la Fondation Guggenheim en 1949 pour photographier la ville de New York. Pendant la Seconde Guerre mondiale, inapte à être mobilisé à cause d'un tympan perforé, il va figer avec son Rolleiflex les rues de San Francisco et les alentours des chantiers navals de la région d'Oakland-baie, où il travaille. Il va passer une année à documenter la culture urbaine moderne, principalement en photographiant des gens dans les rues de New York. La plupart de ses sujets semblent ignorer sa présence, il est en ce sens l’un des grands photographes de rue.


Photographe brillant et sous-estimé :

Lange lui suggère d'envoyer des photos à Nancy Newhall du MoMA, remplaçante d’Edward Steichen parti à la guerre, qui l'invite à envoyer d'autres œuvres au fur et à mesure de leur création. Homer Page ne sera jamais en mesure de publier un livre des images qu’il a prises au cours de l’année de sa bourse, mais il a travaillé comme photojournaliste à succès en s’affiliant brièvement à Magnum avant de s’installer dans le Connecticut.

D'un point de vue artistique, le travail de Page représente un chaînon entre les photographies documentaires humanistes et socialement motivées de la fin des années 1930 et du début des années 1940 et le travail plus dur, plus concret et plus existentiel de la fin des années 1950. Certaines des photographies de Page figuraient dans l'exposition historique de Edward Steichen, Family of Man, au Museum of Modern Art en 1955. Il va produire plusieurs reportages photo pour l'Organisation Mondiale de la Santé de 1957 à 1960. Ses photographies sont publiées dans des parutions telles que Harper's Magazine et des livres tels que « The little world of Laos ». En 1966, il publie un recueil de ses photographies, intitulé « Porto Rico : La révolution tranquille ».

La majeure partie de la carrière de Page a été consacrée à la photographie de magazine. En conséquence, peu de ses photographies étaient entre des mains privées et son travail avait été en grande partie oublié lors de sa mort en 1985, à l'âge de 67 ans.


Il n’y a pas de site dédié au photographe mais cette galerie présente quelques une des images de Homer Page et une rapide bio http://www.howardgreenberg.com/artists/homer-page


Quelques unes de ses photographies sont dans le portfolio :