Lewis Wickes Hine


Lewis Wickes Hine est né le 26 septembre 1874 à Oshkosh dans le Wisconsin. Il suit des études universitaires de sociologie à Chicago et à New York. Il s'inspire de travaux d'artistes comme Raphaël ou Léonard de Vinci et commence sa carrière de photographe en 1904, en photographiant l'arrivée des immigrants à Ellis Island, dans le port de New York. En 1908, il travaille pour le National Child Labor Committee USK (NCLC). Durant 10 ans il photographie le travail des enfants à travers les États-Unis, ce qui contribue à sensibiliser l'opinion publique et à aider le NCLC dans sa lutte contre cette pratique. En 1909, Hine publie les reportages photographiques « Child labor in the Carolinas » (Le Travail des enfants en Caroline du Nord et du Sud) et « Day laborers before their time » (Les Journaliers face à leur temps), premiers de nombreux travaux documentaires consacrés au travail des enfants. Il a une approche purement sociologique et humaniste de la photographie, il déclare ainsi qu'il veut « montrer des choses qui doivent être corrigées ». Il est l’un des premiers à utiliser la photographie comme outil documentaire, annonçant le travail de la Farm Security Administration des années 1930, chère à Dorothea Lange. Il passe à la photo pour illustrer des sujets qui lui tiennent à cœur et pour défendre des causes et dénoncer l'exploitation abusive des humains. Il utilise son art comme une arme pour témoigner auprès d'un large public de la souffrance sociale des plus défavorisés au travail. Qu'ils soient des enfants, des ouvriers, des hommes ou des femmes Hine n’a de cesse que de dénoncer leurs conditions laborieuses (dans les deux sens du terme). Aujourd’hui, on peut dire avec certitude, qu’il a fait de l'image un instrument de réformes sociales ! Il recueille également, dans ce même but, de précieuses traces de ses conversations avec les enfants qu’il croise sur un carnet de notes qui l’accompagne, dans la poche de son manteau, partout où il va.


Père fondateur de la photographie sociale qui deviendra photographie humaniste avec le temps, il est également photographe free lance pour The Survey, un magazine prônant des réformes sociales. Au cours de la Première Guerre mondiale, et ensuite, il documente les actions humanitaires de la Croix-Rouge américaine en Europe. Dans les années 1920 - 1930, il se consacre principalement à la photographie des travailleurs de l'industrie et à la construction de l'Empire State Building, qui donnera lieu à la publication de son livre « Men at work » en 1931. Durant la Grande dépression, il travaille à nouveau pour la Croix-Rouge dans le sud des États-Unis et dans les montagnes de l'est du Tennessee.


Ce que l’on retient surtout de son énorme travail sont ses reportages dans les usines et les manufactures qui contribuent à la prise de conscience collective des problèmes sociaux aux États-Unis. Par la suite, il accentue son approche artistique de la photo, sans pour autant renier son travail de témoin, et ses images acquièrent une qualité esthétique qui augmente leur impact sur le public. Lewis garde une vision progressiste du travail et du travailleur en mettant en avant dès qu’il le peut la puissance et le triomphe de la machine dans l'industrie. Hine a surtout laissé des images d'enfants au travail, perdus au milieu de machines, d’enfants qui travaillent dans des filatures de laine ou de coton, de menuisiers, de cordonniers, de ferronniers, de couturiers, de mineurs, de postiers, de cireurs, d’agriculteurs, ou de charbonniers... Des visages puérils magnifiques mais parfois déjà fatigués, marqués et salis par le labeur ! Hine a voyagé dans tout l'est des États-Unis, et a rassemblé des images effarantes de l'exploitation de petits travailleurs et des taudis dans lesquels ils vivent.


A la fin des années 1930, les commandes gouvernementales et publiques se tarissent, Lewis Wickes Hine meurt en 1940 à l'âge de 66 ans. Une belle partie de son œuvre figure sur ce site : http://www.getty.edu/art/collection/artists/1566/lewis-w-hine-american-1874-1940/


Quelques unes de ses photographies sont dans le portfolio :