Mario Algaze


Mario Algaze est né à La Havane, à Cuba en 1947. En 1960, à l'âge de treize ans, il laisse Cuba derrière d’où il est exilé, pour s’installer à Miami, en Floride. Il devient ainsi citoyen américain et a la double nationalité. Miami lui offre une riche diversité culturelle qui l’encouragé à parcourir l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud. Ces voyages lui ont donné un aperçu de son appartenance et ont réveillés sa culture d’origine. Il devient ce photographe contemporain américano-cubain dont le travail s’articule principalement à documenter l'Amérique latine, les Caraïbes et Cuba. Après avoir retrouvé son identité, il commence à photographier l’Amérique latine dans les années 1970 tout en renouant avec le sentiment d’y être chez lui. Ses photographies incarnent le quotidien de la vie latine. Entre ses voyages à la fin des années 1970, Algaze étudie les arts visuels au Miami Dade College. Sa maîtrise magistrale de la lumière illumine ses scènes de rue qui détaillent les luttes et les victoires de la culture latine.


Algaze est l'un des photographes documentaires et humaniste latino-américains les plus contemporains du monde. En 1971 il commence sa carrière de photojournaliste indépendant pour des publications américaines nationales et internationales. Il a reçu de nombreuses récompenses et une large reconnaissance pour son sens de la photographie et son habileté d'impression. Les photographies de Mario Algaze sont empreintes d'une qualité lyrique envoûtante qui les fait clignoter dans l'esprit comme des bougies dans la nuit bien après que la terre se soit plongée dans l'obscurité.


Algaze est primé en 1985, il reçoit la bourse individuelle des artistes de la Floride et, en 1989, de la bourse de la Fondation Cintas en arts visuels. Une collection rétrospective de son travail de 1974 à 2008 est présentée dans son livre « A respect for light : Les photographies latino-américaines ». cet ouvrage est une fenêtre sur la découverte et la croissance de la culture latine. Le travail documentaire d'Algaze est très recherché par les institutions et les collectionneurs du monde entier. On peut trouver des collections permanentes de son travail aux quatre coins du monde, notamment au musée des beaux-arts de Houston, au musée Tamayo de Mexico, au musée Santa Barbara de Californie, à la Duke University en Caroline du Nord, ou encore en Europe comme au Victoria and Albert Museum de Londres...


Voici le site de Mario Algaze que je vous invite à découvrir : http://marioalgaze.com/