Vincent Bourrelly


Un amoureux du matériel :

Vincent Bourrelly est né en 1969 en Martinique, il vit aujourd'hui en Belgique où il est ingénieur en motion control. Autodidacte, il n’a pas fait d’école de photographie mais a appris sur le tas au gré de ses envies et de ses besoins. Il a découvert la photo par le biais du labo grâce à un prof d’art plastique en 6ème. A 14 ans avec le reflex Minolta X700 et son 50mm il commence par le négatif couleur. Très vite il se tourne vers le noir et blanc, d’abord dans le souci de limiter les coûts, puis, parce qu’il trouve le support adapté à sa façon de s’exprimer. Dès lors ses jobs d’été financent l’achat de matériels, d’abord un Canon autofocus Eos 5 dans les années 90 avec lequel il travaille exclusivement en TriX Kodak.

Vers le début des années 2000, il se met à voyager ce qui a changé son style photographique qui devient plus thématique et plus humaniste. Il s’équipe d’un boîtier télémétrique, le Leica M6 qui va changer sa vision des choses, mais passe rapidement à l’argentique moyen format (120) quand il casse son Leica lors d’un voyage en Mongolie. Ce format correspond parfaitement à son approche de la  photographie. Mais il touche également au grand format 4‘x5’. Plus tard il travaillera également avec l’EOS 5DmkII. Depuis plusieurs années il ne fait pratiquement que de l’argentique avec deux appareils incroyables un Hasselblad 501cm, 80CFE et du film 120 et une chambre optique Horseman 4x5 LE. Vincent trouve qu’il y a quelque chose de magique avec ces formats et ces films qui semblent être d’un autre temps, et qui produisent une profondeur de champs agréable et inégalable en numérique. Il est attiré par la photo humaniste, le graphisme et l’anecdotique. Il considère souvent ses photos comme mélancoliques, sentiment qu’il aime voir apparaître dans ses prises de vue. Suite à une récente discussion avec Vincent, je vous livre un scoop : « Je suis de plus en plus sensible à la photographie contemporaine, ce secteur m’attire. J'ajouterai qu'aujourd'hui je travaille pratiquement à 50% en couleur, par goût et amusement ! Il m’est agréable de jouer avec les courbes des couleurs, ce qui est beaucoup moins évident en noir et blanc. Par ailleurs certains sujets sont plus agréables en couleur et c’est aussi peut être plus dans l’ère du temps,  allez, je lâche le mot tendance !!! (rires) »


Ses réalisations :

Vincent est amateur convaincu et si étonnant que cela puisse paraître, est un vrai passionné qui ne se fait pas a l’idée de pouvoir concilier des motivations économiques du métier de photographe avec une passion qui ne saurait souffrir d’aucun impératif (choix du sujet, façon de l’aborder, délais pour le réaliser…). Il se considère comme un auteur amateur plus dans la philosophie galerie ou livre sur lesquels il commence à travailler plus sérieusement depuis quelques années. Mais là encore, c’est un monde où l’on ne gagne pas d’argent au contraire, on a tendance à en dépenser beaucoup. En fait rien ne vaut pour lui le travail en toute liberté !

Depuis plusieurs années Vincent participe à des concours sur le net ou dans des magazines. Il a d’ailleurs été récompensé par « Réponses Photo » pour les photos du mois. Dès son première participation il obtient le 2ème prix ! Il participe au concours « La vie est belle » via le magazine « Compétence Photo », il est sélectionné pour l’édition du livre. En Février 2010 il participe pour la 1ère fois au concours ILFORD de « Réponses Photo », il obtient le 2ème prix, et le mois suivant il participe au concours «Rencontres D'Arles 2010» avec une série de cinq photos qui reçoit le 1er prix. Depuis il est régulièrement à l’honneur dans des parutions et se voit régulièrement récompensé dans différents magazines et sites web. On le retrouvera également dans le concours « Le monde en 100 vies-âges » du magazine « Compétence Photo ». Dernièrement l’une de ses photographies a été retenue toujours par le même magazine pour « l’Exposition Originale » exposée lors du Salon de la photographie 2012 dans la rubrique « Voyages ». De quoi être fier d’un parcours brillant en peu de candidatures et très peu de temps. De plus cette présence depuis 3 ans dans les publications papiers et web lui permet d’être plus crédible auprès des éditeurs et des galeristes qui commencent de plus en plus à s’intéresser à son travail. Aux dernières nouvelles, Vincent a vendu une photo aux éditions Michel Lafon pour illustrer le livre d'Anny Duperey "Le fabuleux destin de l'œuf et de la poule" paru le 8 novembre 2012.


Influences et choix du support :

Les influences de Vincent sont principalement issues de quelques photographes humanistes, qui racontent des histoires dans leurs clichés. Là encore il n’y a pas de secret, la plupart des photographes qu’il apprécie sont des artistes qui travaillent principalement ou exclusivement en noir et blanc. Ainsi Sarah Moon, Shoji Ueda, Mario Giacomélli, bettina Rheins, Elliott Erwit, Raymond Depardon, Robert Capa, Willy Ronis, Richard Avedon, Don McCullin ou Salgado sont pour lui des photographes influents. Il aime moins les clichés figuratifs comme les photos animalières, la macro ou celles de sport.

Pour Vincent Bourrelly, le choix du noir et blanc est aujourd’hui un choix esthétique car il est beaucoup plus facile selon lui de réaliser une photo polysémique en noir et blanc plutôt qu’en couleur. La déconnection des repères de la réalité (la couleur) aide en ce sens. Par ailleurs la douceur due aux matériels utilisés et aux films apportent également un plus et le fait que ses photos soient principalement en bichromie ne vient pas perturber l’œil en le détournant du sujet de fond. On s’attache au fond plus qu’à la forme et les sujets qu’il aime traiter induisent souvent naturellement une vision en noir et blanc. Sa maîtrise du format et du traitement, la qualité de ses carrés, celle de ses N&B et la profondeur de ses prises de vue sont remarquables. Il y a souvent plusieurs lectures possibles et des messages forts dans chaque cliché, on ressent une recherche, une réflexion, une préparation avant chaque déclenchement.


Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail de Vincent Bourrelly, rendez-vous sur son site internet, il y a de magnifiques photos sur : http://www.vincent-bourrelly.com/