Inta Ruka


Inta Ruka est née en 1958, en Lettonie, à Riga, où elle vit et travaille toujours. Elle épouse Egons Spuris, un célèbre photographe letton et va elle-même débuter sa carrière photographique vers la fin des années 1970.


Des portraits de son entourage :

Elle travaille exclusivement avec des appareils photo de marque Rolleiflex. C’est en 1982 qu’elle commence à travailler sur la série photographique « My country people » (les gens de chez moi) dans laquelle elle prend exclusivement des portraits en noir et blanc de personnes de sa région. Depuis la fin des années 1980, Inta Ruka a organisé au moins une vingtaine d'expositions à l'étranger et en Lettonie et participé à de nombreuses expositions de groupe dans le monde entier. Par exemple, ses photographies ont été montrées avec les œuvres de Wolfgang Tillmans, de Boris Mikhailov et d’autres dans l’exposition « Dans le visage de l’histoire : les photographes européens au XXe siècle » au Barbican Arts Centre de Londres. En 1998 elle remporte la bourses Andrejs de la Fondation Hasselblad. En 1999 la Fondation de la culture lettone lui décerne le Prix Spídola. En 1999, elle a participé à la 48e Biennale de Venise, qui a finalement fait connaître son nom sur la scène internationale.


Un travail apprécié et récompensé :

En 2002 elle obtient une subvention de travail de la Villa Waldberta à Feldafing, puis en 2003 une autre de l’Union des artistes de Lettonie. Elle poursuit ses projets, en 2004 elle commence à travailler sur la série photographique « Amalias Street 5 » où elle cible les habitants d'un certain ensemble d'appartements de Riga, en 2006 sur la série photographique « Voisins » … En 2006, le centre de photographie d'Istanbul a organisé une grande exposition personnelle de ses photos.

Son travail est très accès autour de l’humain, et en 2000 elle entame un nouveau projet « Les gens que j'ai rencontrés », toujours dans le cadre d’une série photographique à base de portraits. On voit que le thème récurrent des gens qui l’entourent est une fois de plus au centre de ses projets photographiques. A travers ses portraits, Inta Ruka nous offre une vision de l’évolution actuelle de la Lettonie depuis son intégration dans l’Union européenne. En 2007 elle obtient la bourse d’artiste en résidence de l’IASPIS, à Stockholm. Enfin en 2009 elle est nommée « Chevalier », ce qui correspond à la plus haute distinction de l'Ordre des Trois étoiles de l'État de Lettonie.


Voici deux liens où découvrir le travail photographique de Inta Ruka : https://intaruka.wordpress.com/type/gallery/ et https://www.vozgalerie.com/artistes/inta-ruka/


Quelques unes de ses photographies sont dans le portfolio :