Ronny Behnert


Le photographe urbaniste Ronny Behnert est né à Luckenwalde, une petite ville du sud de Berlin, en Allemagne. Depuis 1989, il travaille et vit à Berlin pour divers journaux et magazines. Ronny photographie réellement depuis 2007 et a été publié dans de nombreux magazines renommés. Son travail a été exposé en Islande, France, Scandinavie, Pays-Bas ainsi que dans son pays natif, l'Allemagne. C’est en 2010 qu’il lance vraiment son projet intitulé « Haggard Photography », et il maîtrise cet art de la « réalité irréaliste ». Ses photographies, où seuls les monuments nous aident à nous repérer, ne semblent n'avoir ni âge, ni saison. On a le sentiment étrange, mais agréable, de perdre pied, c’est intemporel !


Ronny a toujours été attiré par le visuel et le graphisme, il a commencé par dessiner des bandes dessinées très jeune, mais un jour, il s’est arrêté et n'a jamais repris. Par contre un jour il a emprunté l'appareil photo d'un ami et traversé la ville où il a pris ses premières photos. C’est ainsi qu’il a commencé à développer une nouvelle passion dans sa vie. Très inspiré et influencé par des photographes comme Josef Hoflehner, Michael Levin, Hiroshi Sugimoto et Irene Kung.


Pour réaliser ses images la préparation dépend de l'endroit il est.  Dans sa ville natale, Berlin, il aime attendre le temps qu’il faut avant d'obtenir la lumière et les conditions parfaites pour déclencher. « J'ai la possibilité d'attendre pour pouvoir créer une photo comme je veux la montrer » dit-il. Lorsqu’il est de passage dans des villes inconnues, il choisit simplement les endroits qu’il souhaite photographier dans un guide puis il espère que le temps sera clément le jour J, de toute façon il prend par tous les temps, même lorsque la lumière n'est pas parfaite. Cela dit l'Islande avec ses paysages incroyables reste l’un des endroits qu’il préfère, il concède n'avoir jamais vu un pays comme ça auparavant. Un pays rempli de mythes, de passions, envahi par la nature et des gens sympathiques.


Ses photographies prises derrière un filtre ND rendent le monde complètement vide et surnaturel car Ronny Behnert essaye de transformer son environnement visible en un monde invisible. Il avoue ne jamais savoir à quoi ressemblera la photo lorsqu’il appuie sur le bouton et qu’il doit attendre jusqu'à voir apparaitre l’image sur l’écran de contrôle : « Parfois, c'est une grosse surprise et c'est seulement lorsque je suis complètement satisfait que je l'utilise pour mon post-traitement. »


Il pratique essentiellement la photographie en pose longue monochrome. Il recherche quand cela est possible une lumière très neutre pendant une journée sombre et nuageuse afin de pouvoir régler la lumière de mes photos comme il l’aime. Il travaille avec plusieurs boîtiers, numériques et traditionnels. La plupart du temps, il shoote en numérique pour mettre en œuvre ses idées, ce qui est beaucoup plus facile et intéressant avec un fichier numérisé. Mais parfois, s’il n’est pas pressé, il utilise aussi son vieux Kiev 88 ou son Polaroid.


Le post-traitement lui prend beaucoup de temps car il travaille par zone, en tentant de séparer différentes parties de ses images pour les travailler indépendamment. De plus fan de l’impression il édite toujours ses photographies sur l'un des meilleurs papiers disponibles : le Hahnemühle FineArt Pearl. C'est un produit haut de gamme très solide et exquis en blanc pur avec un brillant perle élégant.


Vous pouvez découvrir le travail de Ronny Behnert sur son site : www.bewegungsunschaerfe.de